Historique de la grande remise

Autrefois les cochers de catégorie supérieure, le plus souvent au service du roi, avaient accès aux grandes remises pour leurs attelages et chevaux en attendant leurs passagers, ce qui permettait de désengorger les rues étroites du Paris Médiéval. Par opposition, il y avait les « petites remises »pour les attelages plus modestes, et plus tard les « voitures de place », qui restaient comme leur nom l’indique aux abords des places parisiennes en attendant des clients, l’équivalent de nos taxis actuels.

caleche1

Le terme de « grande remise » a été officiellement remis à jour en 1950 avec la création d’un statut réglementé, un marquage sur la plaque d’immatriculation et une licence pour les chauffeurs et leurs entreprises. Depuis le premier janvier 2010 le code du tourisme a changé : les chauffeurs de grande remise sont devenus des « chauffeurs de voiture de tourisme » et aujourd’hui voiture de transport avec chauffeur et doivent avoir reçu une formation complète pour l’obtention de leur carte professionnelle.

ob_322f26_img064 [75176]

On distingue trois grandes familles de chauffeurs : les chauffeurs de voiture de tourisme ou transport, les chauffeurs de maître employés au service d’un particulier, et les chauffeurs de direction employés par une société et au service de ses dirigeants.

Mistakes-carriage-house

Publicités